Coup de projecteur sur le désamiantage.

dessin Zone de confinement - Direction de chantier (désamiantage, assainissement, dépollution

Si de l’amiante est repéré lors d’un diagnostic avant-travaux, le retrait de l’amiante constitue la solution la plus efficace. En effet, l’assainissement amiante, aussi appelé désamiantage, est définitif et ne nécessitera plus de travaux ou de surveillance ultérieure quelque soient les travaux que vous entreprendrez par la suite. 

Le retrait de l’amiante constitue la solution la plus efficace

Dans tous les cas, le retrait de l’amiante suit une procédure stricte et seules changeront les techniques à mettre en œuvre en fonction de la nature des matériaux à enlever et de leur friabilité.

  • La première étape consiste à dépoussiérer les lieux et les éléments de mobilier potentiellement recouverts de poussière amiantée et à démonter tous les éléments qui ne sont pas en contact avec l’amiante. Ceci permettra d’éviter leur contamination lors des opérations de retrait.
  • La deuxième étape est le confinement qui consiste à rendre étanches les locaux desquels l’amiante va être retiré : aucune particule de poussière d’amiante ne doit pouvoir s’en échapper. Un renouvellement d’air doit être mis en place à l’intérieur de l’enceinte de confinement et les désamianteurs qui y travaillent sont équipés de l’ensemble des protections obligatoires (masques, bottes, lunettes, combinaisons, système respiratoire, gants…).
  • La troisième étape est le retrait à proprement parler. C’est ici qu’interviendront différentes techniques en fonction de la nature des matériaux et de leur friabilité.
  • La quatrième étape consiste à contrôler les locaux désamiantés afin de vérifier que tous les matériaux amiantés ont été retirés et à mesurer le taux de poussières d’amiante dans l’air.

Enfin, à l’issu d’un délai de 48 heures généralement, les dernières mesures d’empoussièrement sont réalisées et, si elles sont satisfaisantes, le dispositif de confinement pourra être retiré.

Source: www.universamiante.com